Née au sein d’une famille évangélique, j’ai rencontré le Seigneur à l’âge de 16 ans lors de ma période de deuil dû au décès de ma Mamie; j’ai acceptée Jésus comme Sauveur et me suis engagée par les eaux du baptême à mes 18 ans.

J’ai rencontrée mon fiancé dans l’année de mes 19 ans. Ayant tous deux « chutés », nous avions commencé à rétrograder spirituellement à cause de notre état de péché. Nous avions décidé de nous marier l’année suivante.

Date et salle de réception, robe et costume, bancs publiés…tout était près pour notre jour J. Cependant, Dieu ne nous l’a pas permis et nous nous sommes séparés quelques mois plu tard.

Cette séparation éprouvante m’avait déstructuré car je supportais très mal la « solitude ». Et m’étant déjà beaucoup éloignée de Dieu, celle-ci se faisait d’autant plus sentir; je n’avais plus goût à lire Sa Parole, à prier, à aller à l’assemblée, etc.

Je trouvais du réconfort auprès de mes animaux de compagnie: Bouba et Priska ma chienne avec qui j’avais une relation particulièrement proche, elle était ma préférence.

Jusqu’à cette veille de mon 21ème anniversaire où ils ont « disparu ». A partir de ce jour, ce fût la goutte qui a fait déborder mon cœur peiné… Toutes mes nuits et journées étaient arrosées par des larmes d’incompréhensions, de douleur…jusqu’au moment où la haine a commencé à naître envers ceux qui m’ont volé mes chiens. Incomprise et négligée de ma famille, les personnes m’ayant soutenues se comptaient sur une main.

J’ai alors lâché prise et j’ai sombré dans une misère telle que je ne l’aurais jamais imaginé :

·         Les insomnies (et lorsque je trouvais le sommeil, je ne rêvais que de ma chienne)

·         Le refus de m’alimenter (je me faisais vomir à chaque repas pour tenter d’ « évacuer » ma douleur

·         Les flirts que j’enchaînais pour tenter de combler mon vide sentimental

·         La cigarette (après 4 années de délivrance)

J’étais dans un état psychologique, physique et spirituel chaotique.

Jusqu’au jour où, par le biais de Facebook, Benjamin (directeur de VAL Radio) qui, sans rien connaître de ma situation, m’a mis en contact avec Geneviève, bénévole de l’équipe de Radio Viens à Lui/SOS Réconfort. Je me suis ouverte et j’ ai communiqué quelques parts de mon histoire à cette « inconnue » qui me montrait de l’intérêt et du soutien. Le Seigneur m’avait parlé par plusieurs personnes pour me rappeler à Lui, mais mon cœur s’était très endurci et n’était réceptif qu’à des pensées destructrices.

Dans son Amour, Le Seigneur ne m’avait pourtant pas lâché et s’est montré fidèle malgré mon infidélité! Et comme dans plusieurs de mes rêves, j’ai retrouvé ma Priska aussi bizarrement qu’elle avait « disparu » (…). Ma joie était à la mesure de ma souffrance!

Finalement, cette période a duré environ 2 mois…une période qui m’a fait réaliser mes limites, mes failles, m’a ouvert d’autres champs de vision sur la personne en général et m’a permis d’évoluer dans ma vie spirituelle.

Pour ma « réinsertion » à la vie chrétienne, l’Eternel a fait une œuvre extraordinaire. Moi qui suis de l’Ile de La Réunion, Il avait mobilisé Geneviève, sœur de la métropole pour m’exhorter et m’élever dans la prière tout en complémentarité avec d’autres moyens humains et spirituels de mon entourage, qui ont contribué à mon retour progressif à Lui et au sein de l’Eglise.

Aujourd’hui, je ne cherche pas à rattraper le temps parce que je crois qu’il n’était pas « perdu ». Je considère cette période comme une étape que je devais passer car « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu ».    Débora, Juillet 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *